Inauguration du Pavillon communautaire le "Trait d'Union"

Inauguration du Pavillon communautaire le "Trait d'Union"

L'équipe du Trait d'Union

Ce samedi 1er juin 2013, le tout jeune pavillon communautaire installé au parc résidentiel «Le Bosquet » a ouvert ses portes à tous les Froidchapellois. Une promesse exprimée lors de l’inauguration en novembre dernier, une promesse tenue par la commune et toute l’équipe qui va œuvrer au bon fonctionnement de ce «Trait d’Union» puisque telle est la nouvelle dénomination de ce lieu de contact et de rencontre.

C’est devant un beau parterre de résidents et de Froidchapellois que le bourgmestre Willy Decuir a rappelé les étapes qui ont amené à la création du «Trait d’Union ». Héberger des services de proximité au cœur même des parcs, créer un espace communautaire convivial et facile d’accès, tout cela pour favoriser la mixité, voilà le pourquoi de la décision communale d’acquérir, en 2009, une parcelle et d’y installer une caravane résidentielle dans un premier temps.

Suite à l’appel à projet du ministre Courard dans le cadre du Plan HP (habitat permanent), le collège, profitant de l’aubaine, décide alors la construction d’un pavillon. Décision approuvée à la mi-2010 par le ministre Furlan. Le temps du feu vert de l’urbanisme, en mars 2011, et c’est parti pour la construction du pavillon. Les services communaux seront mis à contribution, ainsi que quelques entreprises pour un investissement total tournant autour des 100 000 €. Le pavillon est sur pied, reste à le faire tourner.

Parallèlement au volet infrastructures, pour atteindre les objectifs visés, le Collège a aussi décidé d’investir dans l’humain. Un quatuor féminin qui s’est déjà attelé à la tache : du côté du Plan HP, Céline Rutten assurera la responsabilité du projet alors que pour le PCS (plan de cohésion social), Noémie Aelgoet sera secondée par deux «antennes sociales », Mélanie Lecocq et Pauline Constant. Fabienne Huegaerts viendra compléter cette belle équipe en qualité d’agent post-relogement.

Les infrastructures et l’humain rassemblés, reste à espérer que les objectifs visés seront atteints avec plus ou moins de bonheur. Des objectifs que l’on peut résumer en quelques lignes : proposer des permanences sociales de proximité afin de faciliter l’action sociale et les contacts avec les structures extérieures.

Actions sur le document